Les mouches, Marcel Proust et Marcel Pagnol (MP2 !)

Je ne comprends rien aux mouches.
A la réflexion, c’est plutôt positif.

Pourquoi les mouches font-elles tout leur possible pour venir se réchauffer chez moi, pour ensuite se cogner aux murs et aux fenêtres dans ce qui ressemble fort à la recherche éperdue d’une porte de sortie ?
Elles aussi chercheraient-elles à fuir ma cuisine à tout prix ?

Pourquoi viennent-elles systématiquement agoniser dans les vingt centimètres situés entre ma tête de lit et ma lampe de chevet ?
Mon mec dit que c’est parce qu’elles sont attirées par l’odeur mais j’aimerais trouver une explication à la fois plus flatteuse et plus scientifique.

Vue des toits de Davron sous la brume du matin ben tiens

Vue des toits de Davron le matin dans la brume. La maison qui domine est celle où ont habité les deux célèbres écrivains du titre.

Est-ce qu’une mouche c’est aussi savoureux que ce que mes chats et mes araignées domestiques ont l’air de penser ?
Quand les premiers arrivent à choper leur complément vitaminique ailé, j’entends bien que ça croque sous la dent : une alternative aux huîtres ?

Vue des toits de Davron sous le soleil couchant

Vue des toits de Davron, le soir dans le couchant. Je donne dans l’instantané dans le style des meules de foin de Monet. Pas de doute, ce village inspire. Ou alors c’est que je n’ai pas grand chose d’autre à faire…

Comme vous pourrez le constater, à la campagne, le soir à la veillée, on est soudainement assailli de réflexions philosophiques et d’interrogations sur le cours du monde.
Il paraît d’ailleurs que Pagnol et Proust sont venus échou… écrire à Davron.

N’y voyez là aucune allusion à une quelconque relation ambigüe entre eux, je crois qu’ils y sont venus séparément. Toutefois, on n’est jamais trop prudent quand il s’agit de people et l’enquête s’impose.
Je vous tiendrai au courant si je dégotte du croustillant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *