Au voisin, mon mec préfère la voisine

(Titre encore et toujours choisi en hommage à Renan Luce)

Maintenant que je vous ai parlé de nos voisins du second (voir "Aux voisins, je préfère les voisines") – un banquier qui vit à New York et n’a acheté son appartement que pour y passer quelques rares vacances -, je vais vous parler de ma voisine du cinquième.
Je vous rassure : l’immeuble que j’habite pour encore quelques jours (je suis d’ailleurs en plein déménagement !), ne fait que cinq étages, et je ne vais pas vous les faire visiter un par un.
En plus, à tous les autres étages, tous mes autres voisins sont banalement normaux.
Ils sont juste un peu plus riches que la moyenne….

L’appartement du cinquième étage a été longtemps inoccupé. Et il n’a trouvé preneur que tout récemment, lorsqu’un jeune couple avec un tout petit enfant, a décidé de s’y installer.
Et c’est après que nous ayons rencontré la jeune maman dans l’ascenseur, en rentrant du cinéma (le soir de Raiponce), que la nounou nous a appris de qui il s’agissait (oui, je sais, j’ai une nounou à plein temps, ici en Argentine, et je vais pleurer ma maman à moi quand on va rentrer en France sans elle).

Dolores Fonzi (c) Mevi Make Up http://www.flickr.com/photos/mevimake-up/769149434/

Il s’agissait ni plus ni moi d’une star de la télévision locale.
On ne l’avait pas reconnue, parce que, comme je l’ai déjà expliqué auparavant, nous nous sommes désintoxiqués de la télévision.
Et à part une star de TV locale, impossible à manquer puisqu’elle a son propre magazine, une blonde soixantenaire surréaliste, sulfureuse et très siliconée prénommée Susana (vous avez vu la belle allitération en « S » ? ), nous ne saurions reconnaître personne du petit écran.
Même à moins de trente centimètres dans un ascenseur.

Et donc, quand la nounou nous a expliqué que la fille du cinquième était une star locale, je l’ai immédiatement googlée avant d’en parler à mon jules.
Qui m’a dit :
« La fille du cinquième est une star de la TV ? La grosse ? »
Texto.
Je me demande parfois, avec ses critères physiques, ce qui l’a persuadé de m’épouser. Ça doit être parce qu’il aime les chieuses.
Et que je suis record woman dans cette discipline…

D’abord, la voisine du cinquième n’est pas grosse, elle est enceinte. D’abord.
Et un gentleman bien élevé sait – en tout cas, il fait semblant -, qu’une femme enceinte n’est pas grosse, elle est é-pa-nouie.

Ensuite, il a un tout petit peu changé d’attitude, mon mec, quand il a vu que la fille du cinquième avait fait la couv de Play-Boy. Découverte qui nous a permis de faire des blagues de potaches nulles la dernière fois qu’on a vu l’ascenseur descendre devant nous.
Genre « tu crois qu’elle est habillée dedans ? »
Genre.

Il faudrait toujours y penser à deux fois avant de poser pour Play-Boy.
Il faut toujours se souvenir qu’on a une vie normale après.
Et des voisins possiblement passablement cons (je parle pas forcément de nous, attention !).
Des femmes qui vont penser « rhaaaaaaaaaa, pourquoi ils m’ont pas choisie, moi pour Play-Boy, c’est bien connu que les hommes aiment les grosses fesses ! ».
Et des hommes qui vont se dire « rhaaaaaaaaaa, pourquoi elle m’a pas choisi, moi, pour lui faire son petit dernier ? »

En tout, cas la voisine du cinquième, moi je la trouve sérieusement très mignonne.
En plus, comme son fils est venu jouer avec ma fille, elle fait quasiment partie de la famille.
Et j’ai appris depuis que son mari (et donc le papa du petit garçon), est encore plus célèbre qu’elle.
Sérieusement, ça n’arrive pas si souvent que votre progéniture joue avec la descendance d’un jeune couple qu’on peut voir dans le "Voici" local (qui s’appelle "Caras" à Buenos-Aires et dont il y avait quelques exemplaires que nous avons feuilletés pendant notre longue et récente attente chez le vétérinaire, je suis comme tout le monde, je ne lis les magazines people QUE dans les salles d’attente…).
Je sens que je vais le regretter mon appartement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *