Préparation physique

« Je vais gagner beaucoup d’argent. Je vais gagner beaucoup d’argent. Je vais gagner beaucoup d’argent.»

Parce que c’est pas tout, de déclarer travailler avant un an, il faudrait aussi un peu se préparer psychologiquement au truc.

Faire mon CV (voir Part 1), c’est fatigant, j’y viens petit à petit.
Et j’ai déjà commencé à faire une liste de jobs. Assez courte, la liste. Vous en connaissez beaucoup, vous, des boulots qui vous permettent de rester à la maison, de faire pas trop d’heures et de gagner votre vie ?
En tête des possibilités sexys : geisha et tireuse de cartes.

El sol Ayacata7(c) http://www.flickr.com/photos/odisea2008/5269007459/

Le Soleil, arcane Majeur

CV1 : prépa HEC, Ecole de Commerce

C’est pas tout ça, mais dans la mesure où j’ai déclaré sur un coup de tête que je cherchais du boulot, il faudrait quand même commencer à faire semblant.
Surtout qu’il paraîtrait qu’on rentre en France dans les trois prochains mois et que ce serait sans doute pas du luxe que je gagne de quoi mettre du beurre sur la tartine.
Je fais encore confiance à mon mari pour nous acheter la tartine…

Recette de beurre salé (c) Michael Carpentier CC ShareAlike

Cliquer sur la photo pour la recette du beurre salé à la ciboulette. Miom.

Et pourquoi j’écrirais pas un livre?

Après tout, les signes ne trompent pas : déjà, j’ai toujours été une lectrice assidue, usant et abusant des livres pour crâner, m’évader, me cultiver, me rebeller ou me guider.

A quatre ans, je tournais les pages de mes Barbapapa en faisant semblant de lire, alors que finaude, j’avais en fait tout appris par cœur à force de rabâchages maternels (merci môman).

Barbapapa (c) A.Tison all rights reserved http://www.barbapapa.fr/fr/barbapapa.html

J’aimerais bien être un mec.

Eux, au moins, ils n’ont pas l’air de se prendre la tête.
Je le vois déjà chez mon fils de 8 mois, baveux et heureux de vivre : il se chope les pieds, se tripote les couilles, essaie de me coincer les lolos et râle quand, dans l’ordre, son biberon, sa couche ou son câlin tardent.
Je vois bien que le petit enfoiré saurait très bien tenir son biberon tout seul (sa sœur, au même âge, elle le tenait très bien toute seule) mais qu’il ne voit pas pourquoi il se fatiguerait les muscles alors qu’une femme peut le faire pour lui.

Loup (c) Robert Dewar cc-by http://www.flickr.com/photos/fremlin/2384478345