La crise et les sapins de Noël en carton

Avec le double objectif de construire un sapin écologique et d’utiliser de façon intéressante les tonnes de cartonnage en provenance d’Ikea autrement qu’en les envoyant au recyclage, je suis en train de parcourir internet sur les créations de sapin en carton.

rois mages

Et voici donc ma sélection de sources d’inspiration, en attendant de voir peut-être sur ce blog, le résultat de mes cogitations :

http://www.buzzecolo.com/un-sapin-de-noel-ecolo-recycle-et-recyclable/

http://www.gizmodo.fr/2009/12/24/le-sapin-de-noel-en-carton.html

http://tchoubi.blogspot.com/2010/12/sapin-de-noel-en-carton-recycle-tirage.html

http://www.kidsonroof.com/new/product_page.php?products_id=27

http://www.eco-sapiens.com/acheter-107046-Sapin-de-Noel-a-peindre-mural-hauteur-1-60-m.html

http://www.eco-sapiens.com/acheter-107045-Sapin-de-Noel-a-peindre-hauteur-1-60-m.html

http://www.nostrodomus.fr/magazine/article/construisez-votre-sapin-de-noel-en-carton.html

Et à propos de sapin, je vous conseille le voyage au Truffaut le plus proche : celui où je viens d’aller ce week-end valait le détour et un trajet en Laponie.
Incroyable ! Des mètres et des mètres de sapins artificiels, de sapins naturels, de guirlandes lumineuses, de bonshommes de neige gonflables, de décorations, de guirlandes, de bougies, d’installations de différentes ambiances, de rayons d’articles créatifs pour réaliser son décor soi-même et pour finir, une magnifique mise en exposition d’un village de Noël miniature avec des trains et des personnages animés. Mon fils de vingt mois n’arrivait pas à en détacher les yeux. Fabuleux.
Après discussion, un employé de l’enseigne nous a expliqué qu’ils préparent l’évènement depuis le mois d’août. Et j’aime autant vous dire que ça se voit.

ange de noël

La France est en crise mais si vous voulez vous remonter le moral et vous confronter à l’opulence d’un Noël festif, je vous conseille vivement l’excursion.
En tout cas, pour qui revient de Buenos aires, il est difficile de croire, après ça, que l’austérité nous attend au coin de la pinède.
En Argentine, les décorations de Noël sont beaucoup moins variées et nombreuses et vous aurez de la chance, pour tout dire, exception faite des centres commerciaux, si vous croisez un sapin de Noël en plastique sur votre route. Il faut dire qu’en décembre là bas, il peut faire facilement trente cinq à l’ombre et qu’on a tendance à plaindre les rares malheureux payés pour jouer au Père Noël avec barbe et déguisement à manches.

Ceci dit, ce n’est pas seulement une question de saison : l’abondance en France, pour quiconque rentre de ce – par ailleurs magnifique – pays d’Amérique du sud, est absolument frappante.
Comme nous ne sommes pas rentrés au pays de la baguette pendant deux ans et demi, je me souviens encore du choc que j’ai ressenti dans une simple supérette de village, près de chez mes parents. La variété, la qualité, le choix, la créativité !
Le camembert, le beurre salé !

Mais cela reste tout de même à mon avis une bonne idée d’aller se remonter le moral chez Truffaut.
Même si j’imagine qu’un certain nombre de guirlandes doit être « made in China »…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *