… le secret du succès

Comme je le disais dans l’article juste avant, j’ai un père dont le succès est évident. Médecin ayant fondé sa clinique, respecté professionnellement, gâté financièrement, il a, indubitablement, réussi sa vie. Si, si ! Il m’a donc été assez fermement conseillé de ne pas déroger à cette noble ascension admirée de tous et d’entamer une

suivre son étoile…

Au risque de me répéter – et à partir d’un certain âge, on va pouvoir dire que je radote ! -, je suis tombée en arrêt devant une citation lorsque j’étais adolescente. Elle parlait de son étoile et de l’importance de garder les yeux sur elle pour marcher droit. Mon étoile à moi a changé

une clochette positive

J’ai flashé sur les vidéos Youtube de Pick Up Limes et je suis tombée notamment sur un conseil que j’ai décidé d’appliquer au quotidien : celui, tout simple, de se mettre un bracelet au poignet droit et de le faire passer au poignet gauche lorsqu’on a des pensées négatives sur soi. Dans la mesure où

une carte du monde en tissu

Pour le lit de mon fils, j’ai décidé de coudre une mappemonde sur laquelle il pourra faire naviguer des petits bateaux. Pour ce projet, je me suis inspirée de l’article de blog ici. Je ne suis pas assez patiente pour le patchwork et j’ai donc grandement simplifié la réalisation. Pour autant, je ne te le

#Me Too

Au nom de ma fille… Je suis mariée à un mec adorable : il a beaucoup de sensibilité et seulement le minimum syndical de machisme requis par la confrérie masculine pour faire partie du club. Mais même ce mec sensible ne voyait aucun problème, aux débuts de nos soirées ensemble, à m’accompagner dans le train de

recoudre le monde

Je viens de finir une mappemonde en tissu pour le lit de mon fils. Et je ne vais pas essayer ici de me la jouer : j’ai vraiment galéré, ça m’a pris du temps et la patience, ce n’est pas mon fort. Et pendant ces longues heures penchées sur un ouvrage, souvent, j’écoute aussi les

les coulisses

On vit essentiellement dans un monde d’image. Ouch, et là je plonge direct et sans sommation dans le grand bain de la réflexion profonde. Mais c’est une réflexion unilatéralement partagée : on vit vraiment dans un monde d’image, et ça, tu le sais déjà. Jadis, il était une fois, à l’époque où nous visions dans