Au lit avec un touchpad

Sans doute que pour les quatre-vingt quinze pour cent de personnes « normales », qui ne sont ni geek, ni, comme c’est mon cas, mariées à un geek, le terme « touchpad » évoque assez vaguement un truc sur lequel ont tape avec les doigts pour accéder à ses mails.
Même pas un ordinateur, un genre de tablette magique pour grand.
Et c’est vrai que c’est assez ludique les premières minutes, de pianoter dessus…

Mais dans mon cas, mariée que je suis, sans même avoir été droguée avant la mairie et donc sans excuse, à un geek, le touchpad, c’est devenu l’alpha et l’oméga de ma vie quotidienne.

Touchpad, usage n°1

Touchpad, usage n°1.

Pour les veinards qui sont passés à travers la tourmente, je résume : Hewlett Packard, – HP pour les intimes – , ayant décidé d’arrêter la production de sa tablette, a décidé de déstocker à des prix cassés. En gros, un touchpad qui valait avant cinq cent euros est vendue, depuis peu, à cent euros.
Et ce simple fait a déclenché une folie collective, et en ce qui concerne ma moitié, une folie individuelle.
Tous les opérateurs en ligne y vont de leur petite opération de vente flash. Et tous les geeks veulent faire partie du nouveau groupe à la mode de « ceux qui en ont eu un pour le prix de revient ».
Les ventes sont mises en ligne à des horaires plus ou moins fixés pour appâter le client, ou à des heures carrément matinales. Sans doute pour tester la motivation et essayer d’en décourager quelques uns.
Peine perdue.
Comme l’a lu mon jules sur la toile : « ta mère avait du mal à te faire lever le matin ? Elle aurait dû te promettre un touchpad »…

Et mon mec, qui a pourtant eu son touch à lui dès le début de l’affaire, en allant tout simplement au "Auchan" du coin (on devait pas en parler sur Twitter !), continue à se lever à six heures trente du matin pour essayer d’en choper un autre.
Parce que c’est fun.
Et il regrette de ne pas en avoir pris tout de suite deux quand il en avait eu l’occasion (un soupçon de fairplay ou un reste de lucidité à l’époque, mais nous n’en sommes plus là).
Il faut dire que quand tu en as eu un pour toi, tu pourrais en avoir un pour ta femme, voire pour ton chat (je ne sais pas lequel serait le plus intéressé des deux, il faut l’avouer).

Touchpad, usage n°2

Touchpad, usage n°2

Parce que oui, mesdames, et messieurs, il faut le savoir, le touchpad fait TOUT.
Il va sur les mails, il fait agenda, HORLOGE (si ! si !), il permet d’écrire, on joue dessus à Angry Birds (que j’ai découvert du même coup), il fait boussole, lampe, miroir magique, GPS, moule à gaufres et griffoir pour chat (chercher les erreurs).
Et dans mon cas, il fait aussi sujet incessant de conversation : « tiens demain matin, il y a une vente sur rueducommerce.com » ou « il y a eu une émeute à Phonehouse, on a envoyé la police ! » ou « les gens ont fait la queue à partir de deux heures du matin chez Surcouf » et enfin hier soir « Boulanger a essayé de vendre des touchpads, les gens on explosé le site internet !». Avec à la clef, une histoire qui aurait fait le tour du net sur un boulanger et un touchpad qui se vend normalement comme des petits pains.

Le touchpad fait aussi doudou sur l’oreiller « Freeeed, il est où mon touchpad, il n’est plus sur le lit ? », membre de la famille à part entière et donc sujet de préoccupation, comme mercredi soir quand mon cher et tendre a cru qu’il avait disparu et qu’un geek malintentionné, qui aurait vu la petite merveille par la fenêtre (le geek rôde aussi à la campagne, on n’est pas assez méfiant) aurait pu passer le pas de la porte pour s’en emparer.
Le touch est devenu au geek, ce que la bouffe est normalement au français : on en parle avant, on en discute entre copains, on en fait, on en rêve après.

Et donc si, comme moi, vous êtes mariée à un geek tombé amoureux de son nouveau jouet et que vous en avez plus qu’assez qu’un écran tactile de trente sur vingt réclame plus d’attention que le petit dernier, je vous propose de fonder un club de résistance.
Il faudrait qu’on songe à un nom.

« Le touch ou moi ? »
« Hors du lit, le touchy ? »
« Le pub oui, le pad non ! »
Avis aux suggestions…

7 réponses sur “ Au lit avec un touchpad ”
  1. Et encore c’est loin de la réalité 😉

    PS : a priori le Touchpad a été vendu *en dessous* de son prix de revient, chiffré à environ 300 USD. On ne peut pas être approximatif en parlant du Touchpad voyons ! 😀

  2. Sympa le Touchpad sur l’égouttoir !
    Je parle de la photo pas du machin noir.
    A propos, bof le film plastique dessus..
    Ouais ! Ch’ui pas fan.

    Par contre, merci le 600 D et merci Jice !!!
    C’est tes toutes premières photos postées !
    Bientôt sur Flickr ?

    Est-ce qu’un jour je pourrai aussi le toucher …???
    Allez dis !… Hein !!!
    Moi aussi ! moi aussi !
    =-}

    ps: Je sais je sais, on a tous nos petits défauts ! 🙂

  3. @My Beauf

    Un double merci !

    Pour avoir remarqué la QUALITÉ de ma photo, prise effectivement avec mon tout NOUVEL appareil photo (un CANON, suite à vos éminents conseils, cher maître).

    Et pour avoir noté cet affreux plastique d’emballage, que mon cher et tendre a absolument tenu à conserver sur le divin appareil pour éviter que mes doigts gras ne puissent malencontreusement y laisser des traces. Une autre preuve, s’il en fallait, de l’importance qu’a pris ici ce bête amalgame de puces et de circuits électroniques…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *