Fanfaronnade

Aujourd’hui il va faire sans doute plus de 35° à l’ombre à Paris et on sent pointer l’ombre de la panique. Avec une telle température en Europe, on parle déjà de vigilance jaune en France, d’alerte orange à la canicule en Espagne et d’alerte rouge en Allemagne.
Ce qui m’amuse moins, c’est que le climat soit à ce point là étrange et imprévisible : les effets du réchauffement de la planète se constatent tous les jours.

Sun (c) by Jalalspages http://www.flickr.com/photos/jalalspages/711161806/

Mais je me sens néanmoins l’âme fanfaronne devant un tel début de panique : en France, on ne connaît pas l’expression "sensacion termica" et cela se sent.

La "sensation thermique" à l’Argentine, ce sont les cinq degrés supplémentaires qu’il faut ajouter en moyenne et systématiquement à la température extérieure officielle, pour cause d’humidité ambiante.

Parce qu’ici, quand il fait plus de 35° dehors, on se calfeutre dedans et on survit plutôt pas mal. Même sans clim.
Alors qu’en Argentine, avec l’humidité omniprésente, vous avez l’impression assez désagréable de tenir le rôle de la poulette dans un four à chaleur tournante. Et la chaleur vous poursuit impitoyablement à l’intérieur.
Quand, en plus, comme c’est mon cas, la volaille n’a même pas la peau dorée, on a vraiment le sentiment d’être le dindon de la farce.

Je sais, je canarde pas mal dans la métaphore volatile…
C’est ma journée paon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *