Préparation physique

« Je vais gagner beaucoup d’argent. Je vais gagner beaucoup d’argent. Je vais gagner beaucoup d’argent.»

Parce que c’est pas tout, de déclarer travailler avant un an, il faudrait aussi un peu se préparer psychologiquement au truc.

Faire mon CV (voir Part 1), c’est fatigant, j’y viens petit à petit.
Et j’ai déjà commencé à faire une liste de jobs. Assez courte, la liste. Vous en connaissez beaucoup, vous, des boulots qui vous permettent de rester à la maison, de faire pas trop d’heures et de gagner votre vie ?
En tête des possibilités sexys : geisha et tireuse de cartes.

El sol Ayacata7(c) http://www.flickr.com/photos/odisea2008/5269007459/

Le Soleil, arcane Majeur

Geisha, on oublie.
Je peux encore vous dire quelques mots en japonais et je peux même lire deux ou trois trucs (j’en reparlerai dans la suite de mon CV). Mais je me refuse à jouer du koto.
En revanche, tireuse de cartes, là, on peu discuter. Ça fait vingt ans que j’étudie le tarot de Marseilles et l’Oracle de Béline, et je commence à maîtriser la théorie.
Le hic, c’est la pratique. Il me faudrait pour débuter, deux ou trois cobayes pas farouches, confiants et absolument désespérés de dépenser leur argent.
Un volontaire ?

La luna Ayacata7 (c) http://www.flickr.com/photos/odisea2008/5269004099/

La Lune, arcane Majeur

A part ces magnifiques professions, qu’est ce que je peux faire ?
Je pense à styliste de mode (je sais faire) ou couturière (j’ai appris aussi).
Je pense à prof de français à des étrangers ou traductrice : je suis quadrilingue français/anglais/espagnol/parler bébé.
Mais je pourrais aussi faire du rédactionnel ou des piges. Ou encore de la veille internet.
Et j’ai très récemment été formée en Reiki (j’en parle bientôt !).
Si vous avez d’autres idées, n’hésitez pas à me les noter…

« Je vais gagner beaucoup d’argent. Je vais gagner beaucoup d’argent. Je vais gagner beaucoup d’argent.»

Parce que, à défaut d’idées, je travaille sur la pensée.
Positive.
Dans le livre « Les dix secrets de la Prospérité », de Adam J. Jackson, le premier secret c’est « le pouvoir des croyances inconscientes ».
En clair, tu te répètes le plus souvent possible ce que tu veux croire. Voire même tu te le notes.
Et moi, la pensée positive, j’y crois.
En tout cas, soyons honnêtes, ça ne peut pas faire de mal.

Le deuxième secret c’est « le pouvoir d’un désir ardent », et là, on ne s’inquiète pas, je suis sévèrement motivée.

Le troisième secret du livre, c’est « le pouvoir d’un objectif clairement défini ».
Hum.
P-o-g-n-o-n, je ne suis pas sûre que ça suffise. Il va falloir que je le travaille.
Ou alors l’objectif va être bien sympa et se définir tout seul.
J’ai le droit de rêver.

Le 4ème c’est le « pouvoir d’un plan d’action très précis ». Précis comment ?
Parce que, en École de Commerce, on vous apprend très bien à "pipeauter". En tout cas, c’était l’expression des copains de promo.
Et je peux donc vous pondre un "business plan" super qui vous dira en 50 pages – plus les annexes -, ce que vous auriez pu lire en 10 lignes.
Il paraît qu’à l’ENA, ce qu’on vous apprend avant tout à faire, c’est un plan en trois parties : « thèse, antithèse, synthèse ».
Bref, pour le précis du plan d’action, je vais peaufiner le concept. Je maîtrise la forme, me manque juste le fonds.

Voyons pour la suite…
Le 5ème secret, c’est le «pouvoir des connaissances techniques». je suis d’accord.
C’est bien pour ça que je ne vais pas faire Geisha.
Attention, hein, seulement pour le koto.
Présumez rien sur le reste…

Le 6ème secret : «le pouvoir de la persévérance».
Pas de problème : je suis moitié Bretonne et moitié Berrichonne soit 100% Bourrique.
Le vrai souci, pour moi, ce serait plutôt de m’arrêter avant le mur, une fois que je suis lancée.

Le 7ème, «le pouvoir du contrôle des dépenses».
Ah.
Il est pas drôle celui là. Mais il va définitivement plaire à mon mec.

8ème…
«Le pouvoir de l’intégrité».
Il est sûr de ça, l’auteur ? Quand on sait que quelques mois à peine après le dernier crack, les brokers pleuraient de ne plus toucher leur « petite » prime , moi j’ai plutôt l’impression que le crime ça paie. Surtout si tu voles en grand.
Mais bon, je vais quand même adhérer au principe, je suis lamentablement affublée d’une conscience.

Le 9ème, «Le pouvoir de la foi et de la confiance», me pose un petit problème du côté de la confiance : je suis malheureusement perfectionniste.
Et si j’en crois Tal Ben-Shahar (dans son livre "L’apprentissage de l’Imperfection"), je ne suis pas la seule et je pourrais envisager d’adhérer aux "Perfectionnistes Anonymes".
"Bonjour, je m’appelle Frédérique et je suis perfectionniste."
Oui, parce que selon Tal, quand tu es perfectionniste, tu te mets la barre trop haut et fatalement tu es déçu(e).
Et fatalement, tu te mines la confiance.
Pour la foi, c’est tout bon, je suis comme Ophélie Winter.

Et maintenant, c’est parti pour le cadeau final, le petit poème gratuit.
J’aurais presque pu dire un haiku pour rester dans le style geisha mais j’ai déjà annoncé renoncer à la profession et les haiku ne riment pas (même pas en japonais) :

1O et dernier secret ; «le pouvoir de la charité».
Excellente idée
Surtout que je sais déjà à qui je vais donner
Arrêtez de rêver…

A y est je suis parée.
A moi, le blé.

2 réponses sur “ Préparation physique ”
  1. @iag : Attention ! Commentaire sur ce post = volontaire pour un tirage de cartes.
    Je te fais un prix d’amie à 100 pesos payable en trois fois. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *