Grenade et l’Alhambra

S’il y une ville que j’aime particulièrement en Espagne, c’est Grenade.

Quand j’y étais venue, adolescente, avec mes parents, je suis tombée irrémédiablement amoureuse de l’Alhambra. Magnifique palais des sultans Nasrides qui a marqué mon imaginaire romantique.

J’avais dans la tête des guerriers maures d’antan, sur leurs pur-sangs, extraordinaires de force et d’arrogance. Et dans le cœur une certaine captive chrétienne, Isabelle de Solis, qui s’est renommée Zoraya par amour de son ravisseur.

Devenue adulte, je pense aussi plus prosaïquement à la possibilité du syndrome de Stockholm et au fait qu’il vaut mieux commencer une histoire sentimentale de façon plus équilibrée.

Mais la magie de l’Alhambra opère encore et je vous laisse en juger sur photos.

 

uIMG_8586

tIMG_8606
tIMG_8635

frise

tIMG_8649
uIMG_8689

Le vieux quartier de Grenade, avec son souk, explose aussi de couleurs. Et pour ceux qui aiment le vrai tapas Espagnol, c’est encore ici qu’il se pratique le mieux. Ailleurs, la crise est passée par là et le fait de donner gratuitement des petites bouchées surprise avec la moindre commande de boisson n’est plus aussi automatique.

Mais à Grenade, cette généreuse tradition perdure. Et « ir de tapas », la nuit, sous l’ombre majestueuse de la vieille forteresse, c’est à la fois impressionnant et merveilleux…

 

uIMG_8680

tIMG_8765
tIMG_8520
uIMG_8504
tIMG_8509
tIMG_8494
tIMG_8493
tIMG_8543
tIMG_8755
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *