Pompompompom

(titre du post à lire sur l’air de la 5ème de Beethoven)

Normalement, je suis créatrice de mode.
En tout cas, dessiner des vêtements et les faire réaliser, c’est ce que j’ai fait le plus longtemps dans ma vie.
Et la créativité, c’est comme le cochon : dedans, tout est bon.

pom

Ceci est une pomme de pin

Ce qui veut dire que je peux l’appliquer à beaucoup d’autres choses : meubles, déco, bijoux, cuisine (la bouffe, pas l’électroménager)…
Il y a bien sûr des exceptions et par exemple, je ne touche pas une bille en graphisme. Ceci dit, pour ma précédente boîte, j’avais quand même choisi le petit oiseau bleu comme logo et ça a plutôt bien réussi à Twitter. Mais bon, en toute honnêteté, celui de Twitter est 100 fois mieux. Au moins.

Tout ça pour expliquer que quand j’ai décidé de lancer un blog, j’avais plutôt dans l’idée de le faire créatif avec tout plein de réalisations en ligne.
Mais le hic c’est que ça prend du temps. Et que si je suis hyper admirative – et un peu envieuse – de toutes ces femmes de talent qui trouvent le temps de réaliser toutes ces merveilles ET d’écrire dessus (le tout, dans des blogs avec un look renversant), je ne suis pas sûre de pouvoir suivre leur voie.
Pas rancunière, je vais quand même mettre une sélection de leurs sites dans la rubrique lien. Allez voir, c’est fabuleux !

Mais pour ne pas décevoir mes nombreux(ses) fans (en tout cas, pour ne pas décevoir Stéphanie qui me l’a demandé…), je vais quand même mettre une petite réalisation en ligne.
Après tout, si j’ai créé une rubrique « Fil rose » , il serait quand même bon que je l’inaugure.
Et dans un esprit de solidarité féminine, je vais voir à pas complexer mon prochain.

Ma réalisation du jour, ce sera donc : une pomme de pin peinte à la bombe.
Pour cela, il vous faut (accrochez-vous à vos bretelles) :
– une pomme de pin
– une bombe
La pomme de pin, c’est ma fille qui l’a ramassée au «Club des Amigos » où elle prend des cours de piscine.
Et la bombe, je l’ai achetée dans un magasin de peintures. Je vous donne pas l’adresse, j’imagine que c’est un article relativement classique.
Mode d’emploi : étaler du carton sur le sol, secouer la bombe, ouvrir la bombe, presser la bombe, inonder la pomme.
On pourra même faire un petit trou dans la pomme de pin pour l’accrocher à l’arbre de Noël.
Attention ! Si vous lavez la pomme de pin, ce qui a été mon cas, il faut savoir qu’elle va se refermer en séchant. Et qu’elle va mettre plusieurs jours à se rouvrir, ce qui reculera d’autant la réalisation finale de votre chef-œuvre boisé.

pompompompom

Pomme de pin sous mon ficus de Noël : ici il on fête Noël avec 32° au compteur, pas facile de faire glisser un traîneau. A noter le trèèèèèèèèèès joli effet noir sur les côtés.

Elle est pas super ma première création en ligne ? Hum ? Bon, j’imagine qu’elle a déjà été réalisée par d’autres que moi mais je doute qu’elle ait été brevetée.
Et elle n’est pas très écolo. La prochaine fois, je ferai un savon bio…

Dans un souci de vérité, je dois quand même préciser qu’à la base je voulais de la peinture argentée et que je me suis retrouvée avec une pomme de pin cuivrée.
Moralité 1 : même les petites réalisations présentent leurs pièges
Moralité 2 : méfiez vous des boutiques de peinture en Argentine

2 réponses sur “ Pompompompom ”
  1. Là, j’en reste bouche bée…. Quelle merveille, quelle créativité…. Si, si…. Puis-je vous appeler Maître, Maître ?
    Alors, comme je ne suis pas en reste pour fabriquer de trèèèèèèèèèèèèèèès jolies choses avec mes minimes, je vais également vous parler d’un merveilleux objet à réaliser : le Dragon en Bouchon ! Aaaaah, mais quel dommage, la place me manque pour en détailler toutes les subtilités… Tant pis….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *