un tutu soleil en tulle

J’adore le tutu.
C’est à mon avis très facile à faire, très simple, élégant et intemporel. Et selon le matériau utilisé, il peut se porter le jour ou en soirée.


Le tissu le plus utilisé pour un tutu, c’est le tulle : il en existe des souples, des rigides, des pailletés…
Si vous choisissez un tulle rigide, comme ici, vous obtiendrez un jupon plus ample, plus facile à porter pour sortir.
Mais avec un tulle souple, vous obtiendrez un jupon pour tous les jours.
Dans les tissus souples, vous avez aussi la mousseline, plus chère, traditionnellement attribuée aux ballerines étoiles, et l’organza.

Les tissus pour tutus sont plutôt transparents, et il vaut mieux coudre une première épaisseur en voile de coton ou en taffetas. Après, c’est à vous de choisir le nombre d’épaisseurs.
Il y a plein de façons de réaliser un tutu. Il en existe même une sans couture : on découpe des bandes de tulle qu’on noue sur un ruban qu’il suffit ensuite d’attacher autour de la taille.

Je vous donne ici ma méthode préférée…

Ingrédients
– trois fois 50 cm (en fonction de la longueur de jupe désirée) x 3 m de tulle rigide
en général les largeurs de tissu vendues au mètre sont de 1m50 : il suffit donc de découper trois bandes
– 45 cm X 3 m de taffetas
– un ruban de satin de minimum 4cm de large et de la longueur de votre tour de hanche + 4 cm (2cm pour l’aisance, 2 pour la couture). 5cm de largeur de ruban est optimum.
– un élastique de 0,5 cm de large et de la longueur de votre tour de taille

Mode d’emploi
1. Faire un ourlet de 1cm puis à nouveau de 1cm sur l’envers du taffetas. Pour simplifier, j’écrase au fer en m’aidant parfois d’un repère en plastique mais on peut aussi se faire une petite languette en papier. Ça évite de mesurer tout le temps. On peut aussi se faire un trait à 2 cm et replier dessus. Quand vous avez fait deux fois ce pli de 1cm au fer, épingler et coudre à la machine.
Petit truc : si vous ne savez plus quel est l’endroit et l’envers de votre tissu (difficile à repérer sur un taffetas uni), touchez les côtés du tissu : l’envers, quand il a été enroulé sur le rouleau, est souvent plus en relief sur les bords.
2. Plier la longueur endroit sur endroit et coudre : vous obtiendrez un grand cercle en tissu de 3m. Je couds le long de mon pied de biche, ça m’évite de mesurer. Écraser la couture au fer.
3. Et froncer : j’ai ma méthode à moi pour cela. Déjà, je n’utilise qu’un seul fil de fronce. En général, ça suffit. Et je le mesure dès le départ à la bonne longueur. Là, je vais réduire trois fois l’amplitude de la jupe. Je mesure mon fil à 1m, je fais un petit nœud et je fais à la main un point avant lâche jusqu’à revenir au point de départ où je fais le nœud final.
Répartir les fronces.
4. Il faut maintenant appliquer la même méthode au tulle à une exception près : il n’est pas nécessaire de faire l’ourlet. Le tulle peut se couper net sans problème. Personnellement, à la place de l’ourlet, j’ai choisi de faire un point droit à la machine le long de la coupe, pour un petit détail ton sur ton. Mais c’est optionnel.
Pour le reste, on reprend les points 2 et 3 : rabattre la longueur endroit sur endroit (mais sans écraser la couture, il faut éviter de repasser le tulle) et froncer. Répartir les fronces.
5. Coudre les trois tulles ensemble au niveau de la taille, au plus près du bord. Optionnel, coudre les tulles sur le taffetas au niveau de la taille, au plus près du bord.
6. Plier le ruban dans le sens de la longueur. Coudre le ruban sur de côté, le long du pied de biche. Écraser la couture au fer.
7. Placer, si on ne l’a pas déjà cousu en étape 5, les tulles sur le taffetas. Y superposer le ruban, largeur vers le bas (voir photo). Bien répartir les fronces. Cela réduit encore la taille.
Épingler et faire un point de bâti à la main (ce que je fais le moins possible, mais là, pour une fois, c’est vraiment utile) : point droit lâche à la main qui prépare la couture à la machine. Vérifier que le taffetas et le tulle sont bien pris sous le ruban.
C’est la partie la plus délicate, et celle qui me fait regretter à chaque fois de ne pas juste attacher des lanières de tulle sans couture ! Mais c’est presque fini !
Coudre tout le tour du ruban, à 1cm du bord.
8. Couper en haut, le tulle et le taffetas qui dépassent au plus près du ruban. Puis retourner le ruban de l’autre côté. Bien tirer, épingler (et le fait d’avoir coupé le tissu qui dépasse prend tout son sens pour éviter les épaisseurs) et coudre le ruban à l’intérieur au plus près du bord. Laisser une ouverture de 2cm.
Il est possible à ce stade que la couture se voie un peu sur l’avant. Ce n’est pas très grave. Mais si vous voulez l’éviter, prenez un ruban plus large, de 5cm et assurez vous qu’une fois plié, le ruban se retrouve au même niveau des deux côtés.
Il faut bien sûr éviter de prendre le tulle dans la couture, mais en cas de petit écart, ce tissu est génial, il suffit de couper le tulle au plus près de la couture et on ne voit rien.
9. Rentrer l’élastique avec une épingle à nourrice sous le ruban à l’intérieur. Et ajuster sa taille pour que la jupe tienne bien. Coudre l’élastique à la main.
Vous pouvez choisir d’ajouter un petit ruban ton sur ton sur les côtés (optionnel) ou une décoration cousue à la main (tout aussi optionnel !).
Et voilà !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *