La Bretagne a enfin conquis la France (j’ai froid !!!)

Ce midi ma fille regarde dehors et me dit « tiens, on voit du soleil !», sur le ton étonné qu’aurait eu un croyant confronté à la présence inopinée d’une apparition céleste.
Et c’est vrai qu’ici, en fait de soleil, on peut parler d’apparition céleste…

Et ça me fait penser à cette fameuse blague Bretonne que j’ai entendue raconter par le non moins fameux marin breton et pourvoyeur à ses heures d’excellentes moules-frites (resto « Le bout du monde" à Brest et Lorient, je recommande vivement, surtout avec la sublime sauce aux épices), j’ai nommé : Olivier de Kersauson.

Récolte du goémon by Ghislainedarmor (c) http://www.flickr.com/photos/ghislainedarmor/4937248290/

Ma bretonne de mère qui déteste Bécassine et l’image qu’elle a donnée des Bretons me tuerait si j’avais fait la bêtise de lui donner l’adresse de mon blog !

Une maman brestoise vient chercher son petit garçon : 
« dépêche toi, mon chéri, il y a du soleil, on va aller chercher des moules pour Monsieur de Kersauson, c’est excellent avec des frites, surtout avec une sauce au piment (voir plus haut) »

Et le petit garçon de demander :
– c’est quoi le soleil maman ?
– mais enfin mon lapin, le soleil ! Le soleil, cette boule jaune et lumineuse dans le ciel, tu as déjà vu ça, tout de même !

Et le petit garçon de rétorquer :
– mais maman, comment voudrais-tu ? Je n’ai que sept ans.

Rires frigorifiés, ça réchauffera au moins la mâchoire.

Je sais, je sais, c’est une blague.
Et on pourrait croire que je plaisante.
Mais pendant mon année d’exil à Quimper, je vous promets que je n’y ai vu qu’une seule journée de ciel bleu (avec quelques nuages, soyons généreux). Et qu’il m’est arrivé presque à chaque fois de voir le rideau de pluie diluvienne tomber sur la voiture, juste après Lorient. Exactement comme dans l’excellente bande dessinée « Astérix chez les Bretons ».

La dernière fois que ça m’est arrivé, c’était en mai dernier, pour le baptême de ma filleule. On n’y voyait subitement plus à deux mètres.
Enfin bon, je vais pas me vanter, il paraîtrait qu’en Bretagne il ne pleut que sur les cons…

Bref, tout ça pour dire que ma mère indépendantiste sera contente : la Bretagne a enfin conquis la France.
Et comme ils disent chez Ochoch, géniaux illustrateurs du coin (j’ai offert la cartes postale n°43 à ma môman), "Un temps de cochon ? une odeur de cochon ?
Bienvenue chez les Bretons".

Du coup, je suis tentée de prier pour qu’on s’en tienne au climat…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *