Touche pas aux Malouines !

« Les îles Malouines (Falkland Islands en anglais, Islas Malvinas en espagnol) sont un archipel de l’Atlantique Sud situé à 480 km des côtes de l’Argentine et à 940 km du nord de l’Antarctique. Elles forment un Territoire britannique d’outre-mer (Overseas Territory of the Falkland Islands). Elles sont revendiquées par l’Argentine et ont été l’enjeu d’un affrontement militaire — la guerre des Malouines — entre les deux pays en 1982. »

Source Wikipedia.

Islas Malvinas (c) Douglas Fernandes cc-by http://www.flickr.com/photos/thejourney1972/2384698142/

Coucou les Malouines !

En clair, ça veut dire que les Anglais ont mis la pâtée aux Argentins en 82 et qu’ici, ils ne l’ont toujours pas digérée (la pâtée)…
Il n’est d’ailleurs pas rare de voir l’autocollant « Malvinas Argentinas » sur bon nombre de voitures, ou bien une revendication affichée dans les endroits les plus insolites.
Les Malouines sont Argentines, nom de nom, et ce ne sont pas les quelques 3000 habitants d’origine anglaise ou scandinave et les 6000 pingouins qui vont oser dire le contraire !

A ce que j’ai cru comprendre, le pire grief reproché par les Argentins aux Anglais, est de leur avoir coulé le navire Belgrano. Celui-ci était officiellement en fuite (mais j’ai lu qu’en 2003, le capitaine du navire aurait avoué une manoeuvre dilatoire), et n’aurait pas dû, pas esprit de « fair-play », se prendre une torpille.
Le mot « fair-play » a été créé à la base pour être appliqué au sport et je trouve personnellement que c’est bien des hommes de vouloir établir un rapport, fût-ce lointain, entre la guerre et le sport.
Nous les femmes – et Margaret Thatcher ne me contredira pas – on sait bien que la guerre, c’est immonde de bout en bout et qu’il faut être CNN pour nous faire croire qu’on peut faire des frappes stratégiquement « propres ».

« Tirez les premiers, messieurs les Anglais », ça nous a fait une bonne réputation un petit moment sur les champs de Fontenoy mais ça ne diminue en rien la boucherie à la baïonnette qui a dû se passer ensuite. Enfin je crois.

Tout ça pour dire que quand j’ai essayé un trait d’humour avec ma prof d’espagnol, en lui expliquant qu’en France, on avait tout le temps des fruits exotiques parce qu’on avait la Guadeloupe, la Martinique, la Réunion, Tahiti et que bientôt on aurait les Malouines, elle l’a pas bien pris du tout, du tout…
Du tout.

Pour aller plus loin :
Article wikipedia sur la guerre des Malouines
Article wikipedia en espagnol
Article du Petit Hergé
"The Falkland Islands" sont administrées par les Britanniques
Mais les "Islas Malvinas" sont revendiquées par les Argentins

2 réponses sur “ Touche pas aux Malouines ! ”
  1. Merci p’tite soeur pour tous ces commentaires !
    Il m’auront bien fait marrer ce matin en dépit d’un bon début de migraine : c’est reparti pour une journée à plus de 30°!!
    😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *